Qu’est-ce que l’Analyse transactionnelle ?

Je vous propose de commencer d’étudier d’abord l’Analyse transactionnelle, souvent désignée par l’abréviation (le sigle) A.T. Voire simplement AT1, en ôtant les points.

Ceci en alternance avec la PNL1, ou d’autres approches psychologiques, voire sociologiques…

En quoi consiste l’AT ?

C’est tout à la fois un mode de vie & un « outil » de changement. Elle permet de comprendre, par le biais de l’auto-analyse & de l’analyse des rapports humains, de pouvoir changer. Elle permet aussi, par la théorie & la pratique, de décoder les comportements des personnes physiques aussi bien que morale (comme on dit en droit). Pour le dire plus simplement, comprendre les personnes physiques, les individus, ET les groupes humains (les personnes morales), c’est-à-dire les associations, les sociétés, et même les états !

Ce qui est intéressant dans l’AT, c’est que c’est applicable de façon variée, vis-à-vis des personnes, des couples & des groupes… Dans un cadre individuel, associatif, professionnel, cela peut :

– être une thérapie ;

– se faire dans le cadre d’un stage de développement personnel ;

– se pratiquer comme consultant, dans une entreprise ;

– s’enseigner parfois dans le cadre de BTS en Communication visuelle, afin de concevoir ou d’analyser des publicités ;

– être enseigné dans l’apprentissage des relations humaines, en formation permanente…

 

Quatre domaines d’analyse de l’AT

AT : 4 domaines d'analyse par R. Martens

Analyse Transactionnelle : quatre domaines d’analyse par R. Martens

Nous pouvons considérer qu’il y a quatre domaines d’exploration & d’analyse de l’AT :

  1. – L’analyse des États du moi ;
  2. – L’analyse des transactions ;
  3. – L’analyse des Jeux ;
  4. – L’analyse des Scénarios.

 

1. – Analyse des États du moi

Ce domaine concerne l’individu en particulier. Et c’est la base de l’AT.

 

2. – Analyse des transactions

Cela concerne les échanges entre deux personnes.

 

3. – Analyse des Jeux

Ici, il s’agit d’observer & de décoder ce qu’on nomme les Jeux. Presque toujours des rapports désagréables, que Claude Steiner appelle des « froids-piquants ».

 

4. – Analyse des Scénarios

Enfin, cela consiste à étudier les schémas de vie, les scénarios – en général de l’auto-sabotage – que nous menons de façon inconsciente, souvent jusqu’à notre mort. D’où l’intérêt d’en changer !

 

Voilà ce que je vous propose de découvrir – si vous ne connaissez pas –, en alternance avec de la PNL, du PCM, et autres approches psychologiques. Toujours dans un but de mieux-être… Car, comme le dit Mme Jane Turner, l’une de mes formatrices :

– « Pourquoi attendre d’aller mal pour aller mieux ! »

 

Richard Martens

Texte version 1.2


  1.  C’est une pratique typographique courant, que de supprimer les points d’un sigle, quand ce dernier est entré dans le langage courant, comme PAO, SNCF, RATP, IBM, etc. C’est aussi le cas des acronymes (des sigles qui se prononcent sans avoir à épeler chaque lettre), qui eux, ne gardent que l’initiale en lettre capitale. Le reste de l’acronyme étant en minuscules, ou bas-de-casse. Exemples : Onu, Fnac, etc. Et certains acronymes sont même devenu des noms communs, comme : radar ou laser, par exemple.

Lien vers Wikipedia pour l’article “Radar”

Lien vers Wikipedia pour l’article “Laser”

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

À propos de Richard Martens

Illustrateur & graphiste de formation (Ensad de Paris & Ensba de Paris). Intéressé par la psychologie dès la pré-adolescence. Passionné par l’Analyse transactionnelle dans les années 70. En 1993, formé à la PNL (à l’IFPNL, puis au Dôjô), ainsi qu’à l’hypnose ericksonienne, au PCM… A cela s’ajoute un amour pour le dessin, la peinture (Ensad et Ensba) et la prestidigitation (Afap, CMP, FFAP)…

Ce contenu a été publié dans AT, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Qu’est-ce que l’Analyse transactionnelle ?

  1. Ping : Structuration du temps 1