Etats du moi 1re partie : definition

AT_AnalyseStructuraleDu1erOrdre_PAE

AT : schéma d’analyse structurale du 1er ordre, PAE

Nous avons vu précédemment qu’il y a quatre domaines d’exploration & d’analyse en AT. Et pour pouvoir analyser ces domaines, voire les changer, il importe d’abord de les connaitre. Voici, donc le premier : Les États du moi. Première étape, nommée Analyse structurale.

En Analyse Transactionnelle, dès les années soixante, on considère qu’il y a, chez chaque individu, trois états, dans lesquels nous pouvons être à divers moment de la journée. Ces trois états sont, dans l’ordre de “construction” de notre personnalité : l’Enfant, le Parent & l’Adulte.

L’état du moi Enfant

Tout d’abord, nous développons, logiquement, une personnalité Enfant. L’état du moi Enfant1. Une personnalité spontanée qui fait que le bébé va rire, pleurer, etc. En somme il s’agit d’un Enfant Spontané ou Enfant Libre, qui réagit par rapport à lui-même, à ses ressentis & à ses émotions (joie, peur, douleur, etc.) liées à son physique, ou au monde environnant.

Et des nuances commencent d’apparaître : un Enfant Spontané, qui sourit, rit, pleure, crie & un Enfant Adapté. Adapté par rapport à la société, bien évidemment…

L’état du moi Parent

Cet état se développe chez nous par la façon d’apprendre la plus simple et la plus efficace : la modélisation des parents, et des figures d’autorité qui nous entourent, quand nous étions enfant : aîné(e), tante, oncle, cousin(e), etc.

 L’état du moi Adulte

Même si graphiquement cet état est placé entre les deux précédents, c’est celui qui se développe en dernier. Et parfois tellement lentement qu’on pourrait, parfois, dire que certains ne sont toujours pas adulte, même s’ils sont majeurs. 

Nous verrons d’ailleurs que cet état Adulte peut être “pollué”, “contaminé” par l’Enfant (les illusions) ou le Parent (les préjugés).

Richard Martens

Texte version 1.2


Caractère “É”1 Dans la langue Française, la règle est de mettre les accents sur les majuscules. Certains me rétorquerons que non. Si la réponse était juste, pour quelle raison des graphistes, concepteurs de typographies internationales « s’embêteraient à les « fabriquer » ? Si vous avez le moindre doute, je vous renvoie au « Code typographique en usage à l’imprimerie nationale », entre autres codes typographiques… Et je mets les majuscules accentuées juste après cela, afin de vous montrer que ces lettres existent & sont accessibles via les « Caractères spéciaux ». Les voici : ÀÂ, ÉÈÊ, Î, Ô, ÙÛ… Et, pour mon premier article, j’ai aussi placé une photo d’un « É », que je remets ci-contre.

Alors, me direz-vous, pourquoi en parler pour ne pas le faire avec ce titre ? Tout simplement, parce que, si ce texte était imprimé (donc sur papier), je le ferais. Or, ici, nous sommes sur internet, avec trois “systèmes” planétaires : Windows (PC), Mac & Linux. Et avec quelques « incompatibilités » dans les polices de caractères, entre ces systèmes. Aussi, sur internet, certains signes (dont les lettres majuscules) disparaissent ou sont remplacées par des résultats bizarres. Aussi, pour éviter cela, je m’abstiens dans les titres… Je vais parfois aller jusqu’à supprimer les accents en minuscule, s’il s’agit de mots-clés.

Enregistrer

À propos de Richard Martens

Illustrateur & graphiste de formation (Ensad de Paris & Ensba de Paris). Intéressé par la psychologie dès la pré-adolescence. Passionné par l’Analyse transactionnelle dans les années 70. En 1993, formé à la PNL (à l’IFPNL, puis au Dôjô), ainsi qu’à l’hypnose ericksonienne, au PCM… A cela s’ajoute un amour pour le dessin, la peinture (Ensad et Ensba) et la prestidigitation (Afap, CMP, FFAP)…

Ce contenu a été publié dans AT, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Etats du moi 1re partie : definition

  1. Richard Martens dit :

    Pour des raisons pratiques (dont certaines m’échappent), j’ai titré les suites :
    – L’Enfant ;
    – Etat du moi Parent.
    Le prochain sera titré (en principe, sauf beugue) :
    – Etat du moi Adulte.
    Richard M. (16 sept. 2013)

  2. Ping : Analyse Transactionnelle - Les grands axes