AT – Messages conducteurs ou Drivers

AT : 5 messages conducteurs. R. Martens, 2014

AT : R. Martens, 2014

C’est  Taibi Kahler1 qui a conçu, dans le cadre de l’Analyse transactionnelle (AT), la notion de “Drivers”, ou “Messages conducteurs” en Français. C’est pour cela qu’il aurait obtenu un “Prix Eric Berne” décerné par ses collègues. Ces messages conducteurs sont au nombre de cinq. Et ont, très souvent, une action négative dans notre vie. Quatre d’entre-eux correspondent à un type de personnalité, selon Taibi Kahler. Nous en aurions donc tous un dominant, et un deuxième un peu moins fort… Et certains d’entre-nous peuvent avoir, en plus, le cinquième, le “Dépêche-toi” ! Voyons les cinq… Et les principes derrière chaque message pour celle ou celui qui “possède” le message ! À moins que ce ne soit le message qui nous possède  ?

Voyons ces cinq messages…

Sois parfait

Analyse transactionnelle : Message conducteur "Sois parfait". R. Martens, 2014

Analyse transactionnelle : Message conducteur « Sois parfait ». R. Martens, 2014

Qui ? À propos de quoi ?

Le message “Sois parfait” est lié à ceux pour qui le travail et la gestion du temps sont importants.

Quoi ?

Il signifie que la personne souhaite que tout ce qu’elle fasse soit parfait. Comme la perfection n’est pas de ce monde, ce qu’elle fait n’est pas parfait.

Conséquences ?

Donc la personne va constamment réagir en se fustigeant mentalement, car elle a conscience que ce qu’elle a fait… n’est pas parfait ! Donc elle vit des sentiments désagréables, négatifs !

C’est un des messages les plus répandus…

 

Fais plaisir

Analyse transactionnelle : Message conducteur "Fait plaisir". R. Martens, 2014

Analyse transactionnelle : Message conducteur « Fait plaisir ». R. Martens, 2014

Qui ? À propos de quoi ?

Le message “Fais plaisir” concerne les personnes empathiques, pour qui les gens, les émotions & les échanges sont importants.

Quoi ?

La personne pense plus à faire plaisir & à rendre service aux autres, qu’à elle-même. Au point qu’elle n’arrive pas à dire “non” à ceux qui lui demandent un service. Même si ce service va lui peser, la gêner, voire lui nuire !

Conséquences ?

En conséquence de quoi, la personne s’en veut de ne pas savoir dire “non !” Et en veut aux autres de lui demander… Ce qu’elle ne sait pas refuser ! Donc elle vit des sentiments désagréables, négatifs !

 

Sois fort

Analyse transactionnelle : Message conducteur "Sois fort". R. Martens, 2014

Analyse transactionnelle : Message conducteur « Sois fort ». R. Martens, 2014

Qui ? À propos de quoi ?

Ceci concerne les personnes qui n’aiment pas parler de ce qu’elles ressentent. Qui n’aiment pas évoquer leurs “bobos”. Et qui ne supportent pas d’entendre les autre parler des leurs… Et qui aiment beaucoup la solitude, et le silence.

Quoi ?

La personne ne se confie pas à propos de ses ressentis. Et si elle est malade et souffre, elle n’en parlera pas, par pudeur. Ou quand ce sera insoutenable. Parfois trop tard, s’il s’agit qu’une maladie grave… Un cancer par exemple…

Conséquences ?

Elle ne supporte pas que quelqu’un parle de ce qu’elle ressent. Ce qui est vécu comme une agression pour elle. Donc elle vit des sentiments désagréables, négatifs chaque fois que quelqu’un exprime cela !

 

Fais des efforts

Analyse transactionnelle : Message conducteur "Fais des efforts". R. Martens, 2014

Analyse transactionnelle : Message conducteur « Fais des efforts ». R. Martens, 2014

Qui ? À propos de quoi ?

“Fais des efforts” est parfois noté, selon les auteurs, “Essaie encore”. Et concerne les personnes ayant un profil de rebelle. Qui aiment le changement, et sont en réaction par rapport à leur environnement.

Quoi ?

Pour la personne, il est normal de remettre mille fois l’ouvrage sur le métier, à chaque fois raté ou inachevé. L’important pour elle, est de pouvoir dire qu’elle a fait des efforts, même si cela n’aboutit pas. Et, pour elle, son mérite est là : pourvoir dire, prouver qu’elle à beaucoup agit, même au prix d’une nuit blanche… Oubliant la phrase de Paul Prédault :

— « On ne nous paie pas pour faire des efforts, mais pour obtenir des résultats. »

Conséquences ?

Il est difficile de travailler avec ce type de personne, puisqu’elle va rendre un travail, souvent inutilisable, ou en dessous de ce qu’elle est capable de faire. Ou hors délai… Donc elle vit des sentiments désagréables, négatifs ainsi que son entourage, bien évidemment !

 

Dépêche-toi

Analyse transactionnelle : Message conducteur "Dépêche-toi". R. Martens, 2014

Analyse transactionnelle : Message conducteur « Dépêche-toi ». R. Martens, 2014

Qui ? À propos de quoi ?

Ce message peut concerner tous les types de personnalités. Il semble plutôt avoir été transmis, comme modèle, par des Parents qui étaient dans l’urgence, ou qui procrastinaient, puis se dépêchaient pour finir leurs tâches…

Quoi ?

La personne ne peut agir qu’à la dernière minute. Elle procrastine, puis agit in extrémis. Il est important pour elle de faire dans l’urgence. Prendre son temps, ou commencer tôt une action ne lui semble pas idéale.

Conséquences ?

Insatisfaite des résultats, puisqu’il lui manque le recul dans le temps pour voir ce qui va et ce qui ne va pas… Et elle peut culpabiliser, en se disant : — “si  j’avais eu une heure de plus, ça aurait été beaucoup mieux !” Elle sera très souvent frustrée par le résultat, et le manque de temps. Donc elle vit des sentiments désagréables, négatifs !

 

Voilà les cinq messages conducteurs, qui sont un des principes importants de l’AT (Analyse Transactionnelle).

Des propositions de contre-messages ont été faites., que j’expliquerai prochainement…

Vous sentez-vous concerné plus particulièrement par l’un de ces messages ?

Avez-vous des questions ? Des remarques ? Des demandes ? Si oui, faites-le en dessous, en commentaires. Merci d’avance…

Richard Martens

Texte version 1.2


  1.  À partir de ses résultats sur les messages conducteurs, Taibi Kahler aurait été contacté par la Nasa, pour développer ses travaux. Ce qui a donné le PCM : le Process Communication Management (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Process_communication). C’est la typologie la plus efficace que je connaisse ! Je développerai cela plus tard.

À propos de Richard Martens

Illustrateur & graphiste de formation (Ensad de Paris & Ensba de Paris). Intéressé par la psychologie dès la pré-adolescence. Passionné par l’Analyse transactionnelle dans les années 70. En 1993, formé à la PNL (à l’IFPNL, puis au Dôjô), ainsi qu’à l’hypnose ericksonienne, au PCM… A cela s’ajoute un amour pour le dessin, la peinture (Ensad et Ensba) et la prestidigitation (Afap, CMP, FFAP)…

Ce contenu a été publié dans Articles récents, AT, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.